Céréaliculture : une baisse de la taxe sur les céréales attendue à compter du second semestre 2016

A compter du second semestre 2016, les livraisons de céréales bénéficieront d’une baisse de la taxe portant sur la céréaliculture, de l’ordre de 8 centimes par tonne, passant ainsi de 0,36 centimes à 0,28 centimes.

Sont concernées par cette taxe, les céréales suivantes :

  • Le blé tendre
  • Le blé
  • L’orge
  • Le seigle
  • L’avoine
  • Le triticale
  • Le maïs
  • Le sorgho
  • Les mélanges de grains contenant au moins 10 % des céréales citées ci-dessus

Il convient également d’apporter une précision concernant cette taxe sur la céréaliculture : en effet elle est due par les exploitants agricoles producteurs de céréales, mais elle est liquidée par les collecteurs de céréales déclarés auprès de France AgriMer et par les producteurs grainiers, sur une déclaration agréée par l’administration des douanes et des droits indirects.