Covid-19 : Trésorerie des entreprises et autres dépenses

Les entreprises font face depuis plusieurs jours à une évolution du paysage économique. Elles doivent revoir leurs dépenses pour maintenir leur trésorerie. Quelles sont les mesures en place pour les y aider ? Comment gérer les dépenses ?

Loyer, eau et énergies :

Depuis le 16 mars le gouvernement a suspendu les factures de loyers, d’eau et d’énergies.

De nombreux bailleurs ont suspendu les loyers pour avril. Les centres commerciaux y ont été appelés. Les entreprises, qui n’ont pas encore eu d’informations à ce sujet, peuvent se rapprocher de leur propriétaire ou de leur gestionnaire afin de négocier une solution à l’amiable.

Pour les dépenses d’eau et d’énergies les entreprises doivent contacter directement les organismes concernés afin de leur adresser une demande amiable.

Les emprunts :

L’Etat a annoncé la mise en place d’un dispositif de garantie gouvernementale à hauteur de 300 milliards d’euros. Ce dispositif a pour finalité d’accompagner les reports d’échéances bancaires. 

De nombreuses solutions sont mises en place pour soutenir les entreprises. 

BPI France propose les solutions suivantes aux TPE :

  • Un “Prêt Atout” mis en place pour faire face aux difficultés liées au Covid-19 (sans garantie personnelle et avec 12 mois de différé),
  • L’octroi de la garantie Bpifrance, qui voit sa quotité portée de 70 % à 90 % (annonce du ministre Bruno Lemaire en date du 12/03/2020), pour les prêts de trésorerie accordés par les banques privées françaises aux entreprises affectées par les conséquences du Coronavirus Covid-19,
  • La prolongation des garanties classiques des crédits d’investissement, pour accompagner les réaménagements opérés par les banques, sans frais de gestion,
  • Le réaménagement des crédits moyen et long terme pour les clients Bpifrance, sur demande motivée par le contexte.

Autres dépenses :

Certaines dépenses soumises à contrats continuent sauf résiliation ou interruption. Si les fournisseurs ou prestataires ferment leurs entreprises il est alors possible de suspendre le contrat et de réaliser des économies. Le Covid-19 peut être considéré officiellement comme un cas de force majeure, il convient donc de relire les clauses contractuelles en cas de force majeure


Autres articles et actualités :
Retrouvez toutes nos actualités en cliquant ici
Covid-19 et trésorerie des entreprises : les mesures
Covid-19 : Pas de décalage de paiement pour la TVA
Covid-19 : Echéances fiscales, quels reports ?
Covid-19 : Le chômage partiel comment ça marche ?