En 2017, l’aide à domicile se défiscalise

Chaque foyer peut bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % des montants versés dans le cadre d’une prestation de services à domicile. Un véritable coup de pouce pour l’ensemble des foyers fiscaux.

Si pendant un temps, seuls les actifs pouvaient en bénéficier, l’administration ne fait plus de distinction dans l’attribution du crédit d’impôt. Garde d’enfants, soutien scolaire, assistance aux personnes âgées ou handicapées, garde-malade, entretien de la maison, assistance informatique mais aussi travaux ménagers, de bricolage ou de jardinage : cet avantage fiscal s’applique à bon nombre de services à domicile.

Il est possible d’employer une personne en direct ou en passant par une entreprise ou une association spécialisée en prestation de service. De ce choix dépendra le montant à déclarer. En effet, si le bénéficiaire est l’employeur direct, alors l’avantage fiscal sera calculé sur la base du salaire net ainsi que des cotisations sociales, salariales et patronales versés. Si le bénéficiaire passe par un tiers alors il déclarera le montant des sommes facturées par l’organisme correspondant aux heures réellement effectuées par le salarié.

50 % de crédit d’impôt

Chaque contribuable peut bénéficier d’un crédit d’impôt de 50 % sur les prestations de service à domicile. Le montant des dépenses déclaré est quant à lui plafonné à l’année. Le plafond de base est fixé à 12 000 €. Le crédit d’impôt monte jusqu’à 6 000 € mais peut aller au-delà selon les cas de figure.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez Cogedis !

Prendre contact

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Contactez-nous au 09 70 81 38 69