Étiquetage des aliments : du neuf à la rentrée

L’étiquetage alimentaire graphique recommandé

Afin de fournir aux consommateurs une information adaptée et lisible au moment de leurs achats et pour améliorer l’accès à une alimentation saine et équilibrée, l’information nutritionnelle figurant sur les produits va être modifiée. Un système d’étiquetage nutritionnel graphique sera recommandé aux producteurs d’aliments… mais non obligatoire !

Concrètement, plusieurs systèmes d’étiquetage sont encore en lice. Avant de les diffuser de manière plus large, ils vont être testés en « conditions réelles d’achat » pour déterminer celui qui apparaîtra comme le mieux adapté à l’information des consommateurs et le plus susceptible de guider leur comportement d’achat. Mais les industries agroalimentaires craignent déjà la réduction d’achat de certains de leurs produits qui seront mal classés. Hors, les produits à forte valeur nutritionnelle peuvent être achetés s’ils sont consommés raisonnablement !

Quatre formats graphiques testés

Seront testés 2 formats graphiques synthétiques (Nutri-Score et SENS) et 2 analytiques (Nutri Repère et Traffic Lights) :

  • « Nutri-Score »
Un système à 5 couleurs (« Nutri-Score »), répartissant les produits en cinq catégories élaborées sur la base d’un score caractérisant la qualité nutritionnelle du produit à partir des teneurs en nutriments majeurs ; les cinq couleurs apparaissent systématiquement sur l’emballage, avec une « loupe », un peu à l’image des diagnostics énergétiques des bâtiments ou des appareils électro-ménagers.

Etiquetage alimentaire
  • « SENS »
Un système à 4 couleurs, comportant en outre une indication sur la fréquence de consommation (« SENS ») ; Il est construit à partir d’une classification réalisée sur la base de la teneur du produit en nutriments majeurs ; chaque produit comprend l’un des quatre visuels.

Etiquetage alimentaire
  • « Nutri-Repère »

Un système (« Nutri-Repère »), améliorant un système déjà utilisé les « RNJ » (repères nutritionnels journaliers), visualisant la contribution en pourcentage et valeur absolue d’une portion d’aliment aux apports nutritionnels de référence en énergie, matières grasses, acides gras saturés, sucres et sel.

etiquetage alimentaire
  • « Traffic Lights »

Un système mis en œuvre au Royaume-Uni depuis plusieurs années (« Traffic Lights »), fondé sur une échelle à trois couleurs fournissant la contribution en pourcentage et valeur absolue d’une portion d’aliment aux apports nutritionnels de référence en énergie, sucre, sel, matières grasses et acides gras saturés.

etiquetage alimentaire


Ce que Cogedis vous conseille de retenir :

Les essais d’étiquetage mis en place à la rentrée ont pour but de comparer l’efficacité des différents systèmes sur la qualité nutritionnelle des achats alimentaires. Le résultat permettra de sélectionner le système d’étiquetage recommandé par les pouvoirs publics et qui sera mis en œuvre dès 2017. L’objectif est à termes de proposer un système graphique unique pour le marché européen…si les discussions d’harmonisation aboutissent !