Intégration d'un nouveau salarié

Les premières semaines d’intégration d’un nouveau salarié sont capitales pour la suite. La période d’essai est un moment privilégié pour analyser les connaissances et le potentiel de la nouvelle recrue. Dès l’entrée du salarié, le chef d’entreprise doit lui accorder toute son attention. L’objectif : faire en sorte qu’il donne le meilleur de lui-même, ce qui exige qu’il s’adapte bien à son nouvel environnement professionnel et complète ses connaissances si besoin. L’embauche demande beaucoup d’énergie et de temps à l’employeur, autant mettre toutes les chances de son côté pour la réussir. La période d’essai, dont la durée dépend du type de contrat et du poste, est là pour poser le diagnostic sur les potentialités du nouvel embauché. Si l’on veut correctement analyser la technicité du salarié, sa bonne intégration à l’équipe, son tempérament, sa motivation et surtout sa capacité à progresser, la période d’essai se révèle courte… Mettre en place un parcours d’intégration permet de baliser le terrain sans rien oublier. Il faut prévoir à l’avance les postes par lesquels le salarié devra passer pour parfaire son apprentissage et la durée souhaitable. L’objectif est qu’il se familiarise avec le fonctionnement de l’entreprise et découvre les personnes qu’il sera amené à côtoyer. On en profitera pour informer le nouvel embauché sur les pratiques et les habitudes de l’entreprise. Lorsqu’il y a plusieurs salariés, l’idéal est de mettre en place un tutorat avec un collaborateur de confiance à la fois expérimenté et pédagogue. Bien accueillir une nouvelle recrue au sein de l’entreprise est capital pour la réussite de son intégration.