Après 2020, quel avenir pour la PAC ?

Les négociations au sujet des contours de la PAC post 2020 se poursuivent à Bruxelles. Initialement prévue pour le 1er janvier 2021, la mise en oeuvre de la nouvelle PAC pourrait être retardée. Cogedis fait le point sur les mesures annoncées.

PAC post 2020 : un budget en baisse

Conformément au Cadre Financier Pluriannuel 2021-2027, le budget de la PAC post 2020 devrait enregistrer un recul de 5%. Cette baisse, exprimée par la Commission européenne en euros constants, s’explique en partie par le départ du Royaume Uni de l’Union européenne ainsi que par la priorité accordée à d’autres politiques communes.

Un verdissement de la PAC

Avec l’apparition d’un système de « programmes écologiques » volontaires, encadré par le 1er pilier, le niveau d’exigence environnementale de la PAC est relevé. Par cette mesure, la Commission entend accélérer l’engagement des agriculteurs dans la lutte contre le changement climatique. En parallèle, les agriculteurs ne pourront bénéficier des paiements directs que s’ils respectent des normes environnementales renforcées.

Une nouvelle architecture des aides

Les jeunes agriculteurs, les productions animales et végétales ainsi que les petites et moyennes exploitations devraient bénéficier de la nouvelle architecture des aides de la PAC post 2020.

Poursuite de la convergence des aides directes

La convergence interne devrait se poursuivre jusqu’en 2026. A cette date, la Commission européenne prévoit que les plus petits droits auront atteint au moins 75% de la valeur cible.

Au sujet de la réforme de la PAC, retrouvez un article complet sur l’ensemble des mesures annoncées sur pleinchamp.com

Prendre contact

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Contactez-nous au 09 70 81 38 69