Assurance des locations saisonnières

 Beaucoup de gîtes sous loués pendant la saison touristique. Ces meublés de tourisme peuvent être assurés par le propriétaire ou le locataire.

L’assurance d’un meublé de tourisme destiné à la location saisonnière n’est pas obligatoire, mais fortement conseillée. Le propriétaire peut prendre l’assurance en charge ou imposer que le locataire soit assuré. Il importe de préciser cela noir sur blanc dans le contrat de location.

« Pour le compte de qui il appartiendra »

Si le propriétaire décide de prendre à sa charge l’assurance du meublé, il peut souscrire des garanties spéciales, nommées « garanties pour le compte de qui il appartiendra ». Dans ce cas, le contrat d’assurance couvre les dommages que le locataire pourrait causer à lui-même ou à un tiers.

L’« abandon de recours » ou la « renonciation à recours » sont des garanties restreintes qui ne couvrent que les dommages causés par les locataires au meublé de tourisme. Le « recours des locataires contre le propriétaire » vise le propriétaire qui veut assurer sa responsabilité civile en cas de dommages causés aux locataires par un manque d’entretien du bâtiment.

Garantie villégiature

Bien souvent, l’assurance du meublé de tourisme reste à la charge du locataire. Le locataire peut souscrire un contrat d’assurance spécifique auprès de l’assureur de son choix. Il peut aussi choisir de souscrire, un avenant au contrat d’assurance de sa résidence principale (multirisques habitation), une garantie spéciale appelée « garantie villégiature ».