Producteurs de viande, passez à la vente directe !

Vendre en direct la viande de ses animaux peut permettre de dégager plus de résultat. Avant de se lancer, mieux vaut se poser toutes les bonnes questions : rentabilité, trésorerie, travail, capital…

La vente directe attire des producteurs car les produits de l’exploitation seront vendus à un prix plus intéressant que dans le circuit traditionnel. Le contact direct avec le consommateur est aussi un atout. Attention cependant à ne pas se lancer tête baissée. Il est essentiel de prendre en compte tous les paramètres liés à cette nouvelle activité pour mener la réflexion.

Restez vigilant, la vente directe est chronophage

La main d’œuvre disponible et l’organisation mise en place pour la vente constituent les clés de la réussite du projet. La vente directe est chronophage ! C’est une activité qui peut convenir, par exemple, à des exploitants qui ont de la disponibilité ou à des jeunes qui s’installent. La préparation des produits est aussi gourmande en temps. Un jour par semaine consacré à la vente sur l’exploitation ou à de la présence sur un marché, correspond environ à 350 h par an.

Vendre à la ferme

Vendre à la ferme est intéressant car il n’y a pas de déplacement à prévoir et tout le monde peut participer à la vente. Cependant, il faut intégrer le fait que l’accueil à la ferme peut perturber l’activité courante. Cultiver une bonne relation avec sa clientèle demande du temps… Il peut être intéressant d’élargir sa gamme avec les produits complémentaires d’autres producteurs.