Rattachement fiscal : Rattacher son enfant majeur au foyer fiscal

Les parents peuvent rattacher leur enfant majeur à leur foyer fiscal ou déduire une pension alimentaire. Tour d’horizon du rattachement fiscal.

Les enfants ayant 18 ans au 1er janvier 2017 devront, en principe, être imposés personnellement et déclarer leurs revenus séparément en 2018. Cependant, les parents peuvent les compter à charge, sous certaines conditions. Un enfant célibataire majeur pourra être rattaché au foyer fiscal de ses parents s’il est âgé de moins de 21 ans au 1er janvier 2017 ou de moins de 25 ans s’il poursuit ses études.

Abattement sur le revenu

D’un côté, les revenus perçus par l’enfant rattaché doivent être portés sur la déclaration de revenus des parents. De l’autre côté, le foyer fiscal de rattachement bénéficie d’une demi-part, voire d’une part entière, selon la situation familiale. Si l’enfant poursuit ses études, le foyer de rattachement bénéficie de la réduction d’impôt pour frais de scolarisation (153 € pour le lycée, 183 € pour l’enseignement supérieur). L’enfant rattaché ouvre également droit aux majorations prévues pour les plafonds de certaines réductions ou de certains crédits d’impôt.

Pension alimentaire

Si l’enfant fête ses 18 ans au cours de l’année, les parents peuvent continuer à le compter à charge en qualité d’enfant mineur. Ils peuvent aussi décider de ne plus l’intégrer au foyer fiscal. En l’absence de rattachement, les parents peuvent déduire une pension alimentaire. Pour l’imposition des revenus de 2017, elle correspond à une somme forfaitaire de 3 445 €.

Prendre contact

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Contactez-nous au 09 70 81 38 69