Le statut de salarié est protecteur pour le conjoint de l’exploitant

Le statut de salarié permet au conjoint de l’exploitant de bénéficier d’une meilleure  protection sociale. C’est aussi un moyen d’optimiser les prélèvements obligatoires.

Trois possibilités s’offrent au conjoint: le statut de conjoint collaborateur, de chef d’exploitation ou de salarié.

D’un statut à l’autre, la protection sociale varie beaucoup. Les cotisations sociales sont généralement plus élevées pour un salarié mais elles permettent de bénéficier d’une meilleure couverture sociale que ce soit en termes d’accident du travail, de maladie ou encore de prévoyance.

Couverture large

Le salarié cotise pour une couverture large : garantie maintien de salaire, pension d’invalidité, et selon qu’il soit cadre ou non, un capital décès, une mutuelle santé (maladie, maternité). Les droits acquis au titre de la retraite sont aussi plus favorables pour un salarié.

L’optimisation des prélèvements obligatoires

Fiscalement, pour l’employeur, l’embauche d’un salarié peut être intéressant. D’une part, le statut de salarié permet de bénéficier de certains avantages fiscaux par le biais de l’épargne salariale. D’autre part, dans certaines conditions, la déduction du salaire du conjoint et des charges impactera le bénéfice agricole et donc l’assiette de base de calcul des prélèvements obligatoires.