< Retour aux fiches Gestion

Gestion / Analyse et calcul du fonds de roulement : explications

Comment se calcule le fonds de roulement ?

Le fonds de roulement représente, à une date donnée, la part de vos capitaux permanents servant à financer votre cycle de production. Ces capitaux permanents sont les ressources stables de l’entreprise. Ils sont constitués des capitaux propres et des dettes à long terme (à plus d’un an). Il est donc logique que ces ressources durables servent à financer le cycle d’investissement (actifs immobilisés à plus d’un an). Le fonds de roulement se calcule soit à partir :

– du haut du bilan : CAPITAUX PROPRES + EMPRUNTS LONG ET MOYEN TERME – ACTIF IMMOBILISE
– de ceux du bas du bilan :STOCKS + CRÉANCES + DISPONIBLE – DETTES A COURT TERME

Quels sont les facteurs de variations de votre fonds de roulement ?

Opérations diminuant le fonds de roulement Opération augmentant le fonds de roulement
Augmentation de l’actif immobilisé
Investissements :
– corporels
– incorporels
– financiers
Augmentation des capitaux permanents :
– Accroissement des capitaux propres
– Augmentation du capital, des réserves, des subventions d’investissement…
– Augmentation des emprunts et prêts à long terme, apports des associés en comptes courants
– Émissions de bons de caisse à plus d’un an
Diminution des capitaux permanents
Diminution des capitaux propres :
– Distribution des réserves
– Distribution des dividendes, prélèvements
– Pertes de production

Remboursement des capitaux empruntés :
– Remboursement d’emprunts à moyen et long terme
– Remboursement de comptes courants d’associés
– Remboursement de bons de caisse

Diminution de l’actif immobilisé

Désinvestissements :
– Cessions d’immobilisations corporelles, incorporelles et financières

Remboursement des prêts consentis par l’entreprise.

Conseil astuce de Cogedis

Il est préférable que votre fonds de roulement soit positif car il constitue alors un matelas de sécurité pour votre entreprise. En effet, ce surplus permet de consolider le cycle de production et de conserver un équilibre même en cas de clients défaillants ou de stocks dépréciés. Il renforce ainsi la confiance des banques et prêteurs à court terme. Par contre, s’il est négatif, cela signifie qu’une partie de vos immobilisations est financée par des capitaux à court terme. Or logiquement ceux-ci sont exigibles à moins d’un an. Pour rembourser ces dettes, vous êtes contraint de vous séparer de certaines immobilisations. Au total, votre entreprise perd donc de son potentiel de production.