Assurance-vie : comment désigner le bénéficiaire ?

Vous souhaitez choisir le bénéficiaire de votre contrat d’assurance-vie ? La clause bénéficiaire vous permet de le faire afin de transmettre votre capital à la personne de votre choix. Cogedis répond à vos questions.

Assurance vie : suis-je obligé de désigner un bénéficiaire ?

Bien que recommandé, désigner le bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie n’a pas de caractère obligatoire.

Que se passe-t-il si je ne désigne aucun bénéficiaire ?

Si vous ne remplissez pas de clause bénéficiaire, le capital du contrat d’assurance-vie est inclus dans la succession. Vos héritiers ne pourront dès lors bénéficier d’aucun avantage fiscal particulier.

Quand dois-je désigner le bénéficiaire de mon contrat d’assurance-vie ?

Cette désignation est le plus souvent effectuée à signature du contrat d’assurance-vie. Vous pouvez cependant modifier cette clause quand vous le souhaitez, en cas de naissance d’un enfant ou de remariage par exemple.

Comment rédiger la clause bénéficiaire ?

Il existe une formulation standard pour la clause bénéficiaire dans les cas les plus simples : « mon conjoint, à défaut mes enfants, nés ou à naître, vivants ou représentés, par parts égales entre eux, à défaut mes héritiers ». Cette formule standard est bien sûre personnalisable. La formule “à défaut” hiérarchise les bénéficiaires entre eux. Vous êtes libre de désigner les bénéficiaires de votre contrat d’assurance-vie, sauf pour certaines personnes comme le précise l’article 909 du Code Civil

Vous avez d’autres questions sur la clause bénéficiaire des contrats d’assurance-vie ? Consultez le dossier de notre partenaire Plein Champ.

Prendre contact

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Contactez-nous au 09 70 81 38 69