Captation des eaux souterraines : quelle réglementation sur les forages ?

Vous envisagez d’exploiter les eaux souterraines de votre terrain à travers la réalisation d’un forage ? Afin d’éviter toute pollution des eaux souterraines, la loi encadre strictement la réalisation d’un tel ouvrage.

En fonction du volume d’eau prélevé, de l’utilisation que vous en faites ou encore de la profondeur du forage, vous devrez demander une autorisation auprès des autorités compétentes et vous conformer à la réglementation.

Un ouvrage strictement contrôlé

Afin de prévenir tout risque de pollution des nappes souterraines, vous devrez notamment respecter les réglementations concernant :

  • la foration (elle doit être adaptée au terrain)
  • l’équipement (tubage, cimentation de l’espace annulaire, assemblage…)
  • la protection du forage (installation d’une dalle bétonnée au niveau de la tête de forage…)

Notre conseil : pour être en règle vis à vis de vos obligations légales, il est préférable d’avoir recours aux services d’une entreprise compétente et expérimentée, spécialisée en forage d’eau.

Respect des critères d’implantation

L’implantation répond elle aussi à une réglementation stricte qui varie en fonction du risque de pollution. Le forage doit notamment être à l’écart des sources potentielles de pollution.

Le saviez-vous ? L’administration doit également être tenue informée de l’abandon d’un forage.

Besoin d’obtenir davantage de renseignements ? Retrouvez notre dossier complet « Forages bien réalisés, pollution évitée » sur le site de notre partenaire Plein Champ.