Le DPE : un critère déterminant dans la valeur d’un bien immobilier

La performance énergétique qui constituait déjà un critère de choix pour l’acquisition d’appareils électroniques ou ménagers, apparaît désormais comme un élément déterminant pour la location ou l’acquisition d’un bien immobilier.

Qu’est-ce que le DPE ?

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) peut être défini comme un indicateur de la quantité d’énergie et de gaz à effet de serre consommée ou dégagée par un bâtiment donné dans des conditions d’utilisation normales.

Valable pour une période de 10 ans, son incidence sur la valeur d’un bien immobilier est donc conséquente.

Le DPE, un élément discriminant dans le choix d’un logement

Le DPE constitue désormais l’un des principaux critères pris en compte par les acheteurs ou locateurs d’un bien immobilier.

Ainsi, si vous souhaitez vendre votre logement, sachez qu’une DPE de classe A ou B correspondant à une très bonne performance énergétique, vous permettra d’obtenir un  bonus compris entre 5 et 10 % lors de la vente.

Inversement, si votre bien immobilier est mal classé en DPE (F ou G), alors vous risquez de vendre ce dernier, 25 % moins cher, qu’une maison ou appartement de classe A ou B.

Le DPE n’impacte pas seulement le prix de vente, étant donné que selon une récente enquête d’Harris Interactive,  les locataires seraient enclins à verser un loyer supérieur de  l’ordre de 8 % en moyenne, pour un logement performant dans le domaine énergétique.

Le conseil des experts Cogedis

Si vous souhaitez que votre logement conserve une certaine valeur, il peut être intéressant d’effectuer des travaux à des fins d’amélioration ou de rénovation énergétique.  Ces travaux vous permettront de bénéficier d’un crédit d’impôt à hauteur de 30 % des dépenses d’amélioration énergétique de votre résidence principale, à condition que cette dernière soit achevée depuis plus de deux ans.