Les revenus étudiants : une fiscalité avantageuse

Les revenus perçus par les étudiants qui exercent une activité salariée sont imposables. Ils peuvent toutefois bénéficier d’exonérations. Dans quelles limites ? Cogedis fait le point sur la question.

Quelles sont les conditions à respecter pour profiter de l’avantage fiscal ?

  • au 1er janvier de l’année d’imposition, il ne faut pas être âgé de plus de 25 ans.
  • la personne qui déclare ces revenus doit poursuivre ses études, secondaires ou supérieures.

Quelles sont les limites de l’exonération fiscale ?

L’exonération est limitée à 3 fois le montant mensuel du Smic, soit 4 495 € pour l’imposition des revenus 2019.

Comment remplir sa déclaration d’impôt sur le revenu ?

L’exonération s’applique sur option du bénéficiaire. En remplissant votre déclaration d’impôt de 2019 (qui aura effectivement lieu en 2020), il ne faut pas déclarer les revenus des salaires concernés jusqu’à hauteur du plafond d’exonération. Seule la fraction des salaires excédant le plafond doit être déclarée.

Revenus étudiants et prélèvement à la source (PAS)

Bien que bénéficiant de l’exonération fiscale, le salaire de l’étudiant est soumis au PAS. Le plus souvent, dans la mesure où l’étudiant ne dispose pas de son taux de PAS personnalisé, c’est le taux neutre qui s’applique. Ce dernier est fixé par l’Administration fiscale qui se base sur le montant mensuel de revenu.

A noter : les contrats courts en CDD bénéficient de dispositions spécifiques.

En ce qui concerne l’imposition finale, l’étudiant a-t-il intérêt à être rattaché au foyer fiscal de ses parents ? Retrouvez un article complet sur le sujet en vous rendant sur le site de notre partenaire PleinChamp.

Prendre contact

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Contactez-nous au 09 70 81 38 69