Primo-accédant : les pistes pour réussir votre premier achat immobilier

Beaucoup de français aspirent à accéder à la propriété. Toutefois afin de préparer votre dossier de crédit immobilier, Cogedis vous propose diverses astuces !

Qui sont les primo-accédants ?  

Selon une étude publiée par le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel), les primo-accédants ont en moyenne entre 25 et 34 ans au moment de leur premier achat immobilier.

Pour financer cet achat, la majorité d’entre eux ont principalement recours à l’emprunt immobilier et profitent d’un dispositif d’aide à l’accès à la propriété ; en l’occurrence le prêt à taux zéro ou le PEL (Prêt Epargne Logement) qui sont les deux dispositifs les plus utilisés.  

Si vous souhaitez réaliser votre premier achat immobilier dans un avenir relativement proche, Cogedis vous propose quelques pistes !

Préparez votre dossier de prêt immobilier

Tout d’abord, afin que votre banque puisse étudier et analyser votre dossier de prêt immobilier, vous devez fournir diverses pièces lorsque vous êtes primo-accédant tels que :

  • Votre ou vos pièces d’identité
  • Des documents justifiants de vos ressources (les deux derniers avis d’imposition, les trois derniers bulletins de salaire ainsi que celui de décembre N-1, les justificatifs de votre ou vos apports personnels)
  • Les pièces concernant le projet immobilier (compromis ou promesse de vente, le contrat de réservation, de construction ou bien le permis de construire)

Il convient également de vous préciser que si vous souhaitez bénéficier d’un prêt à taux zéro, la banque est en droit de vous demander vos quittances de loyer afin d’attester qu’il s’agit bien de votre premier achat immobilier.

« Je veux acheter mon premier bien immobilier, puis-je bénéficier de dispositifs d’aide d’accès à la propriété ? » 

Diverses aides existent pour vous faciliter l’accès à la propriété.

Parmi ces dernières on retrouve notamment le prêt à taux zéro qui vise à financer en partie votre achat immobilier. Toutefois, ce prêt varie entre 18 et 26 % du montant de votre achat, selon votre région d’acquisition.

De même, il convient de vous préciser que ce prêt ne suffira pas à lui seul ; il doit donc être complété par un ou d’autres prêts ainsi que par votre éventuel apport.

Ainsi le PEL peut venir en complément du prêt à taux zéro, si vous avez ouvert un plan épargne logement.

Limité à la somme de 92 000 € pour une durée de 15 ans, le PEL propose notamment des conditions avantageuses.

Enfin, il existe également d’autres prêts vous permettant d’accéder à la propriété, tels que :

  • Le prêt conventionné (prêt subventionné souscrit auprès d’une banque)
  • Le prêt à l’accession sociale (prêt accordé par une banque ayant passé une convention avec l’Etat pour vous financer la construction ou l’achat d’un logement)
  • Le prêt action logement (aide accordée aux salariés des entreprises privées de plus de 10 salariés)
  • L’Aide Personnalisée au Logement Accession (aide vous permettant d’accéder à la propriété)

Remarque : il serait judicieux de solliciter les collectivités locales qui peuvent vous proposer leurs dispositifs d’aides, cumulables avec d’autres précédemment cités.