Certiphyto : il ne faut pas tarder à procéder au renouvellement

Pour éviter de repasser intégralement la formation initiale, Cogedis vous conseille d’anticiper le renouvellement des Certiphyto, d’autant plus que l’échéance pour les premiers Certiphyto se rapproche.

Certiphyto : que sont-ils et à qui s’adressent-ils ?

Pour pouvoir vendre, acheter, appliquer ou faire appliquer des produits phytopharmaceutiques, le Certiphyto est obligatoire. Il existe 5 types de certificats individuels destinés : 

  • Aux opérateurs : les salariés des exploitations agricoles ou les entreprises prestataires à qui l’on donne les consignes de traitement. 
  • Les décideurs en entreprise non soumise à agrément : les chefs d’exploitation qui achètent et appliquent les produits phytosanitaires. 
  • Les décideurs en entreprise soumis à agrément : les chefs d’entreprise qui font de la prestation de service de traitement phyto (ex : ETA). 
  • La mise en vente et vente de produits phytopharmaceutiques : les vendeurs de produits phyto (libre-service, grandes surfaces…)
  • Le conseil à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques : conseillers, technico-commerciaux. 
Note : en fonction de sa catégorie, la durée de validité du certificat varie entre 5 et 10 ans.

Comment procéder au renouvellement du Certiphyto ?

Vous aurez le choix de :

  • Participer à une formation d’une journée sans évaluation.
  • Réaliser un test QCM. La formation sera obligatoire si vous échouez au test.
  • Valoriser la formation continue : participation à 14 heures de formations labellisées Ecophyto dans les 3 ans précédant l’échéance du Certiphyto, plus un module complémentaire d’1h30 sur les aspects réglementaires. 
Vous avez d’autres questions au sujet du renouvellement du Certiphyto ? Retrouvez sans plus tarder un article complet sur le renouvellement des Certiphyto sur le site de notre partenaire Pleinchamp.

Prendre contact

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Contactez-nous au 09 70 81 38 69