Réussir l’analyse de sa capacité d’autofinancement

Il s’agit d’un indicateur crucial pour savoir si l’entreprise est en bonne santé. Comment s’obtient-il ? Pas à pas, Cogedis vous indique la démarche.

Qu’est-ce que la capacité d’autofinancement ou CAF ?

La CAF correspond à l’ensemble des ressources internes générées par une activité permettant d’assurer son financement. En s’appuyant sur cet indicateur, l’entreprise peut donc déterminer le flux de trésorerie dont elle a besoin pour :

  • ses investissements
  • le paiement de ses dettes
  • le remboursements de ses emprunts en cours
  • le versement des dividendes aux associés

Comment calculer la CAF ?

A partir du résultat de l’exercice:
+ Charges calculées – Produits calculés
+ Valeur comptable des éléments actifs cédés – Produits de cession des éléments d’actifs cédés


A partir de l’Excédent Brut d’Exploitation
:
Produits encaissables – Charges décaissables

Positive ou négative : comment interpréter sa CAF ?

Lorsque la CAF est positive : l’entreprise réalise des bénéfices d’exploitation. La CAF peut alors être convertie en trésorerie, investie ou utilisée pour payer les dividendes.

Lorsque la CAF est négative : l’entreprise ne génère pas suffisamment de revenus pour couvrir son cycle d’exploitation. En conséquence, elle devra recourir à des financements externes comme des apports au capital ou des emprunts.

A savoir : la CAF permet aussi de calculer la capacité de l’entreprise à rembourser ses dettes financières ou de connaître la proportion du chiffre d’affaires correspondant aux ressources générées pour assurer le financement de l’entreprise.

Pour comprendre dans les détails comment ces résultats s’obtiennent, rendez-vous sur le site de notre partenaire PleinChamp. Vous y trouverez un article complet consacré à l’
analyse de la capacité d’autofinancement.

Prendre contact

Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Contactez-nous au 09 70 81 38 69